Inscription / modification
Florent Tsiba
Ministre d’Etat, directeur du cabinet du chef de l’Etat
Repertorie National Officiel de la Republique du Congo
On the ministere


Né le 17 août 1949 à Lékana, Florent Ntsiba est issu de l'ethnie téké1. Il étudie au collège Marcellin Champagnat et au petit séminaire Saint Pie X de Makoua, ainsi qu'au lycée Savorgnan de Brazza à Brazzaville2.

Il devient par la suite officier dans l'armée, ainsi que directeur de cabinet du ministre de la Défense de 1975 à 19771. « Compagnon de lutte » de Marien Ngouabi, il fait partie des 11 membres du Comité militaire du parti (CMP) mis en place à la suite de l'assassinat de ce dernier le 18 mars 1977, et chargé de gérer la crise. Avec les autres membres du comité, il participe à la rédaction du communiqué nécrologique ayant annoncé la mort du Président au public3.

Il reste membre du CMP jusqu'en 19794. Puis, il soutient Denis Sassou-Nguesso lors de son coup d’État le 5 février 1979, et en est récompensé en devenant membre du bureau politique et ministre de l'Information, des Postes et Télécommunications (1979-1983)1,5.

Au début des années 1980, Florent Ntsiba aurait participé à la création clandestine d'un « Front de libération des Batékés et des Bangangoulou » (Frolibaba), groupe de pression dont le but était de faire accéder et de maintenir les tékés à des postes de pouvoir. Il aurait dans ce but utilisé sa position de ministre pour favoriser le recrutement de tékés issus des Plateaux et du Lékoumou4.

En 1983, il est accusé d'« inconséquence idéologique » car soupçonné d'avoir des pratiques fétichistes4. Des tracts anti-gouvernementaux auraient aussi été retrouvés chez lui. Il est alors exclu du bureau politique et suspendu du comité central du PCT1, ainsi que démis en mai 1983 de son poste de ministre, remplacé par Daniel Abibi (en)6.

Le 13 août 1989, il revient en grâce et est nommé ministre de l’Équipement, chargé de l'Environnement7, jusqu'en 1991. Puis, lors du retour de Denis Sassou-Nguesso au pouvoir en 1997, ministre de l’Équipement et des Travaux Publics jusqu'en 20095. Il fut aussi brièvement ministre de la Construction à partir de 2001 suite à la démission de Martin M'beri de ce poste, puis fut remplacé à partir du 18 août 2002 par Claude Alphonse Nsilou8,9.

Le 15 septembre 2009, Florent Ntsiba est nommé ministre du Travail et de la Sécurité Sociale10, succédant à Gilbert Ondongo. Lors de la nomination du nouveau gouvernement le 30 avril 2016, un mois après la réélection de Denis Sassou-Nguesso, il n'est pas reconduit à son poste11 et est remplacé par Emile Ouosso. La passation de pouvoir se déroule le 6 mai12

Le 22 août 2017, il fait son entrée dans le gouvernement Clément Mouamba II en étant nommé directeur du cabinet du chef de l'État, avec rang de ministre d'État. C'est d'ailleurs lui qui annonce publiquement la liste de ce nouveau gouvernement13. Il succède à ce poste à Firmin Ayessa14.

Le Cabinet
Contact Téléphonique




Changements
º
16:21:18
Mercredi,
20 Juin, 2018
Copyrights 2018 Congo-Info.com